Événements

 

4small

Accueil Événements Nouvelles 2017 L’ACQ réagit au dépôt d’une offre finale par l’Alliance syndicale à la table de négociation

L’ACQ réagit au dépôt d’une offre finale par l’Alliance syndicale à la table de négociation

Jeudi le 11 mai, le porte-parole de l’ACQ, Eric Côté, est intervenu dans plusieurs médias dont la Presse Canadienne, Radio-Canada, TVA nouvelles, Journal de Montréal, le Métro, l’Actualité, La Presse, 98,5 FM à la suite du dépôt d’une offre finale par l’Alliance syndicale à la table de négociation.

  • Radio-Canada
    « Nous allons analyser la proposition jusqu'à mardi prochain », a confirmé Éric Côté, porte-parole de l'Association de la construction du Québec (ACQ), qui représente la partie patronale dans les secteurs institutionnel,-commercial et industriel. « C'est une offre à sens unique qui ne tient pas compte de nos demandes. C'est une stratégie délibérée pour nous lancer dans un conflit de travail », a ajouté M. Côté. Il affirme également qu'à la table des négociations, les syndicats ont indiqué qu'à défaut d'acceptation de cette dernière offre, un conflit éclaterait à la fin du mois.
  • La Presse
    Même son de cloche à l’Association de la construction du Québec (ACQ), où le responsable des relations avec les médias, Éric Côté, affirme que « 100 jours ont été perdus » parce que l’Alliance syndicale s’est traîné les pieds plutôt que de négocier sérieusement dès le départ. M. Côté soutient qu’« avant même qu’on ait discuté des enjeux, avant d’avoir commencé à discuter, le syndicat tenait des assemblées et faisait voter des travailleurs ».Tant l’APCHQ que l’ACQ rapportent que l’Alliance syndicale a déposé des offres finales globales, qu’elles veulent prendre le temps d’étudier. Mais M. Côté, de l’ACQ, déplore déjà qu’« aucune des demandes patronales ne soit considérée » dans ces offres.
  • La Presse
  • Radio-Canada
  • Le Journal de Montréal
  • Journal Métro
  • 98,5 FM
  • TVA nouvelles
  • L'Actualité
  • Rétroactivité dans la construction : une mesure inapplicable. Le chroniqueur économique Pierre-Yves Mcsween le confirme : la rétroactivité est difficilement applicable dans l’industrie de la construction.
    98,5 FM, Paul Houde, Montréal Maintenant.