La négociation a repris, malgré les menaces de grève le 24 mai

18 MAI 2017

Message

Jeudi dernier, l’Alliance syndicale a déposé, à la table de négociation, une offre finale, mais incomplète qui ne tenait aucunement compte des demandes patronales. L’Alliance syndicale a par le fait même donné un ultimatum à l’ACQ lui indiquant que si elle refusait son offre, il y aurait un conflit de travail.

Dans l’état actuel des choses, l’offre finale et globale représenterait une augmentation des coûts des conventions collectives de 19,4 % par année. L’ACQ n’est pas tombée dans le piège tendu par l’Alliance puisqu’un refus de sa part provoquerait un conflit de travail. L’ACQ a non seulement dénoncé la stratégie en entrevue à Paul Arcand mardi matin sur les ondes du 98,5 FM, mais elle a aussi demandé à rencontrer en urgence la ministre responsable du Travail, Mme Dominique Vien.

La délégation de l’ACQ s’est donc rendue mardi à Québec à l’Assemblée nationale pour rencontrer la ministre responsable du Travail. La rencontre a permis de trouver des solutions pour dénouer l’impasse et relancer la négociation. La ministre a réagi en point de presse à TVA, en exhortant les parties à retourner négocier.

Nous sommes aussi restés présents dans les médias pour bien expliquer la position de l’ACQ : TVA, Radio-Canada TV, Journal de Montréal, Radio-Canada radio. Pour suivre toutes les sorties médiatiques de notre porte-parole, suivez-nous sur notre page Facebook.

Mardi soir, avant même d’avoir reçu la réponse de l’ACQ à son offre à sens unique, l’Alliance syndicale a mis sa menace à exécution en annonçant qu’elle entendait déclencher la grève le 24 mai si une entente ne pouvait être conclue dans tous les secteurs.

Malgré cela, notre intervention à l’Assemblée nationale semble avoir eu des effets, car la négociation dans les secteurs IC/I a repris mercredi matin, avec le soutien des médiateurs du ministère du Travail. Jusqu’à nouvel ordre, la négociation est en cours à la table des secteurs IC/I.

Il faut rappeler qu’à l’heure actuelle, il y a en plus des clauses générales, des négociations à venir pour les clauses du tronc commun et les clauses particulières par métier qui représentent 75 % des demandes syndicales.

La balle est maintenant dans le camp de l’Alliance. Il est important pour l’Alliance de comprendre que les employeurs du secteur de la construction ont le droit d’avoir des demandes dans le cadre d’une négociation, que ces demandes doivent être étudiées au mérite et qu’ils doivent négocier. La négociation est le processus par lequel les parties tentent conjointement de rechercher des solutions sur des intérêts divergents qu’ils cherchent à accommoder.

  • Malgré plus de 100 jours perdus par le refus de l’Alliance syndicale de venir s’asseoir à la table de négociation,
  • Malgré les 60 joursaucune discussion sur les vrais enjeux n’a pu avoir lieu,
  • Malgré les 17 rencontres de négociation annulées par la partie syndicale,
  • Malgré le fait que les demandes patronales sont tout simplement ignorées depuis le début,
  • Malgré tous ces retards qui ont repoussé inutilement la possibilité de conclure une entente,

L’ACQ croit toujours qu’une entente est encore possible et va continuer de négocier

Une entente qui permettra d’apporter de la flexibilité dans notre industrie tout en préservant les conditions des travailleurs reste la priorité de l’ACQ.

Considérant les déclarations de l’Alliance syndicale précisant que la grève pourrait avoir lieu le 24 mai, nous avons mis à jour notre communication de mardi matin sur que faire en cas de grève. Nous vous aviserons par courriel le 23 mai si une entente n’a pu être conclue avant le 24 mai.

Tableau de bord négo IC/I en date du 18 mai 2017

Temps supplémentaire

Temps supplémentaire

Salaire

Salaire

Horaire de travail

Horaire travail

Frais de déplacement

Frais de déplacement

Mobilité de la main d’œuvre

Mobilité de la main d’œuvre

Période d’essai

Période d’essai

Indemnité d’équipement de sécurité

Indemnité d’équipement de sécurité

Chef de groupe et chef d’équipe

Chef de groupe et chef d’équipe

Notion d’industrie lourde

Notion d’industrie lourde

Primes

Primes

Indemnité pour intempérie

Indemnité pour intempérie

Résolution de conflits

Moyen alternatif de règlements des conflits

Légende

jaune Discussion à venir
jaune Négociation en cours
rouge Pas d’entente en vue
vert Accord de principe

Plus d'articles sur la négo:

Asociation de la construction du Québec

Contactez un conseiller en relations du travail ACQ

Québec
418 687-1992

Sherbrooke
819 566-7077

Gatineau
819 770-1818

Rimouski
418 724-4044

Trois-Rivières
819 840-1286

Drummondville
819 477-1448

Sainte-Catherine
450 638-2005

Sept-Îles
418 968-9302

Saguenay
418 548-4678

Montréal et environs
514 354-0609

nego@prov.acq.org