Communiqués 2011

L’Association de la construction du Québec appuie la nomination de Diane Lemieux à la tête de la Commission de la construction du Québec

(Anjou, le 25 janvier 2011) – Satisfaite de la nomination de Diane Lemieux au poste de présidente-directrice générale de la Commission de la construction du Québec, l’Association de la construction du Québec assure celle-ci de son entière et étroite collaboration. « Nous avons toujours défendu les dossiers de notre industrie auprès de la CCQ et nous entendons poursuivre dans la même voie », a déclaré M. Jean Pouliot, président de l’Association de la construction du Québec.

Lire la suite...

L’Association de la construction du Québec lance son projet de rebâtir une école des métiers de la construction en Haïti

(Anjou, le 10 février 2011) – Quelques jours après le séisme survenu le 12 janvier 2010 en Haïti, l’Association de la construction du Québec a cherché un projet structurant pour venir en aide à la population de ce pays. « Depuis un an, nous avons réuni de nombreux partenaires de l’industrie de la construction et nous sommes très heureux de pouvoir lancer officiellement le Projet Haïti. Je vous annonce donc que nous allons reconstruire et agrandir l’école Lakay, une institution où l’on enseigne les métiers de la construction », a déclaré M. Jean Pouliot, président de l’ACQ.

Lire la suite...

Unité permanente anticorruption : « un excellent moyen d’arrêter les coupables », déclare le président de l’Association de la construction du Québec

(Anjou, le 18 février 2011) – L’Association de la construction du Québec réagit positivement à la création d’une unité permanente anticorruption par le gouvernement du Québec. « C’est un excellent moyen d’arrêter les coupables, a déclaré M. Jean Pouliot, président de l’ACQ. Selon nous, en accordant les effectifs et le budget nécessaires, les services policiers et les organismes pourront lutter plus efficacement contre les fraudeurs et surtout, procéder à des arrestations. »

Lire la suite...

Budget 2011-2012 du ministre Bachand : Des choix responsables

(Anjou, le 17 mars 2011) – Plusieurs s’attendaient à un budget sous le signe de l’austérité. Le ministre des Finances, M. Raymond Bachand, a fait des choix responsables. « De 9,6 milliards de dollars en 2011-2012, l’investissement annuel dans les infrastructures passera à 8,5 milliards de dollars en 2015-2016 et à 8,0 milliards de dollars en 2021-2022. Cependant, nous comprenons que cette décision s’inscrit dans une recherche d’équilibre budgétaire et que ces montants permettront tout de même de respecter l’échéancier de résorption du déficit d’entretien comme prévu dans le Plan québécois des infrastructures », a déclaré Luc Bourgoin, économiste à l’ACQ.

Lire la suite...

Campagne de financement du projet Haïti : Plus de 600 000 $ recueillis par l'industrie de la construction

(Anjou, le 21 mars 2011) – La campagne de financement menée conjointement par l’Association de la construction du Québec et l’Association canadienne de la construction a rapporté plus de 600 000 $. Tous les partenaires engagés dans le projet Haïti pourront donc reconstruire et agrandir une école des métiers de la construction à Port-au-Prince. « Nous avions réuni des gens d’affaires à Montréal en février dernier et nous avions amassé 130 000 $. En ajoutant ce montant à celui que nous avions déjà, les dons totalisaient près de 250 000 $. Il y a quelques jours, l’Association canadienne de la construction tenait sa conférence annuelle dans les îles Hawaï, et la contribution de ses membres a permis de dépasser notre objectif de 500 000 $ », a souligné M. Gilbert Grimard, président sortant de l’ACQ et ambassadeur du projet Haïti.

Lire la suite...

L’Association de la construction du Québec accueille favorablement la décision de la ministre du Travail, de consulter les intervenants de l’industrie

(Anjou, le 19 avril 2011) – L’Association de la construction du Québec (ACQ) accueille favorablement la décision de la ministre du Travail, Mme Lise Thériault, de consulter tous les intervenants de l’industrie afin de mettre à jour la réglementation dans le secteur de la construction. « Nous apprécions surtout de ne pas avoir été mis devant le fait accompli et de constater que la ministre veuille mettre à contribution notre expertise d’agent patronal dans le but de trouver des solutions appropriées à notre secteur d’activités », a déclaré Jean Pouliot, président de l’ACQ.

Lire la suite...

L'Association de la construction du Québec inaugure son nouveau siège social dans l'arrondissement d'Anjou

(Anjou, le 7 juillet 2011) – À la suite des travaux qui ont duré une dizaine de mois, le nouveau siège social de l’Association de la construction du Québec a été officiellement inauguré le 7 juillet 2011 dans l’arrondissement d’Anjou. « Nous nous retrouvons dans un immeuble ultramoderne, beaucoup plus fonctionnel pour y recevoir nos clients et faciliter nos opérations », a déclaré Jean Pouliot, président de l’ACQ.

Lire la suite...

La ministre du Travail, Lise Thériault et la PDG de la CCQ, Diane Lemieux, conférencières au prochain Congrès de l’Association de la construction du Québec

(Anjou, le 15 août 2011) – Le Congrès 2011 de l’Association de la construction du Québec aura lieu du 15 au 17 septembre prochains au Fairmont Tremblant. La ministre du Travail, Mme Lise Thériault informera les participants des résultats de la consultation présentement en cours dont le but est la modernisation de la Loi R-20. De son côté, la nouvelle présidente-directrice générale de la CCQ, Mme Diane Lemieux parlera de sa vision de la gestion de cet organisme.

Lire la suite...

Réaction positive de l'ACQ au rapport de groupe de travail sur le fonctionnement de l'industrie de la construction

(Anjou, le 12 septembre 2011) – Les membres du groupe de travail ont bien compris les problèmes inhérents à l’industrie de la construction. L’Association de la construction du Québec, pour qui le placement syndical est un dossier prioritaire, se réjouit de la plupart des recommandations du rapport du groupe de travail sur le fonctionnement de l’industrie de la construction. « Nous sommes très heureux de constater que le droit de gérance des employeurs que nous représentons comme agent patronal, soit clairement établi, et reconnu en ce qui concerne l’embauche, la discipline et la mise à pied des travailleurs », a déclaré Jean Pouliot, président de l’ACQ.

Lire la suite...

L'heure est aux changements dans l'industrie de la construction

(Anjou, le 20 septembre 2011) – L’Association de la construction du Québec a tenu son Congrès annuel les 16 et 17 septembre à Mont-Tremblant. Les conférencières invitées, la ministre du Travail, Lise Thériault et la PDG de la Commission de la construction du Québec, Diane Lemieux, ont insisté sur le fait que les entrepreneurs doivent se responsabiliser pour retrouver leur droit de gérance et dénoncer les comportements malveillants qui nuisent à l’image d’une industrie très importante dans l’économie québécoise. « Nous sommes confiants que les changements proposés dans le Rapport sur le fonctionnement de l’industrie de la construction amèneront un meilleur fonctionnement de notre industrie, a déclaré le président de l’ACQ, M. Jean Pouliot. Nous sommes surtout heureux de voir que nos entrepreneurs pourront faire pleinement valoir leur droit de gérance concernant le placement de la main-d’oeuvre. Ils devront cependant s’assurer de bien gérer l’embauche sur les chantiers, en informant régulièrement la CCQ de tout changement pour la mise à jour de la base de données. »

Lire la suite...

Un projet de loi qui reconnait enfin les revendications des entrepreneurs

(Anjou, le 6 octobre 2011) – L’Association de la construction du Québec accueille favorablement les dispositions du projet de loi 33 sur la réforme de l’industrie de la construction, particulièrement en ce qui concerne le placement de la main-d’oeuvre. Le projet de loi énonce clairement que toute tentative d’imposer ou de tenter d’imposer des travailleurs sur un chantier constituera une infraction, ce qui redonne ainsi aux entrepreneurs un droit fondamental, à savoir le plein contrôle de leur entreprise, ce qui aura un impact sur la productivité et la gestion de la main-d’oeuvre. Le maintien du placement syndical aurait envoyé le message contraire, en plus de perpétuer le pouvoir des syndicats dans la gestion et l’organisation du travail dans notre industrie.

Lire la suite...