Accueil Salle de presse Communiqués 2017 Budget 2017-2018 : L’ACQ accueille favorablement le rehaussement des investissements dans les infrastructures à moyen terme

Budget 2017-2018 : L’ACQ accueille favorablement le rehaussement des investissements dans les infrastructures à moyen terme

(Montréal - 28 mars 2017) – L'Association de la construction du Québec (ACQ) accueille favorablement le rehaussement des investissements dans les infrastructures annoncé dans le budget 2017-2018 par le ministre des Finances du Québec, M. Carlos Leitão, mais elle estime que les investissements seront insuffisants pour bonifier le niveau d’activité de l’industrie de la construction qui est en baisse constante depuis 2012.

Plan québécois des infrastructures

L’ACQ voit un aspect positif aux investissements dans les infrastructures de santé et d’éducation qui augmenteront de 3 % cette année, ce qui est supérieur à l’augmentation des coûts de construction. « Nous pouvons donc croire que le niveau d’activité augmentera très légèrement dans le secteur institutionnel », a indiqué M. Jean-Philippe Cliche, économiste à l’ACQ.

Un budget qui ne stimulera pas l’industrie de la construction à très court terme

Les investissements en construction promis par le gouvernement provincial en 2017 sont au même niveau que ceux de l’année dernière. « Bien que nous aurions aimé obtenir de l’argent frais dès cette année, nous accueillons favorablement les investissements supplémentaires de 3 milliards de dollars au PQI lors des trois années subséquentes. N’oublions pas que le déficit d’entretien des infrastructures publiques est élevé au Québec et que les taux d’intérêt très bas font en sorte qu’il peut être hautement rentable pour le gouvernement d’augmenter leurs investissements en infrastructures. Les investissements annoncés demeurent tout de même en deçà des besoins actuels », a indiqué M. Cliche.

Le programme d’apprentissage en milieu de travail

« Nous saluons l’engagement du gouvernement provincial d’intensifier les activités du programme d’apprentissage en milieu de travail, une mesure recommandée par l’ACQ dans ses demandes prébudgétaires. Ce programme n’est pas suffisamment connu des entrepreneurs en construction, et des efforts gouvernementaux afin de le faire connaître pourraient inciter les entreprises du secteur à augmenter l’embauche d’apprentis, qui sont pour la plupart des jeunes de 15 et 24 ans, éprouvant souvent de la difficulté à se trouver un emploi », a mentionné l’économiste de l’ACQ.

Hausse d’impôt pour les petites entreprises

Bien que l’ACQ accueille favorablement la réduction progressive du taux de cotisation des PME au Fonds des services de santé qui a débuté le 1er janvier 2017, l’économiste de l’ACQ s’inquiète de l’augmentation des impôts des petites entreprises de construction employant 3 salariés ou moins. Leur taux d’imposition est passé de 8 % à 11,8 % le 1er janvier dernier, une hausse de 48 %. C’est donc dire que les petites entreprises de construction québécoises sont maintenant 4 fois plus imposées que celles évoluant dans les autres provinces canadiennes où le taux d’imposition moyen est de 2,9 %. « Nous avions demandé au gouvernement provincial de réduire le taux d’imposition des petites entreprises en construction. Nous sommes déçus que le gouvernement n’ait pas agi en ce sens et nous croyons que ceci nuira à ces entreprises qui sont les premières victimes du ralentissement dans l’industrie depuis 2012 », a souligné Jean-Philippe Cliche.

Prolongation de RénoVert jusqu’au 31 mars 2018

La prolongation de RénoVert, un crédit d’impôt remboursable à la rénovation domiciliaire écoresponsable, est une bonne nouvelle pour le secteur de la rénovation domiciliaire. Rappelons que l’aide fiscale offerte correspond à 20 % des dépenses de rénovation résidentielle admissibles d’un particulier qui excèdent 2 500 $. La valeur du crédit d’impôt peut atteindre un maximum de 10 000 $.

Crédit d’impôt à la rénovation commerciale

L’ACQ aurait aimé que le gouvernement instaure un crédit d’impôt pour la rénovation commerciale. Si le secteur de la rénovation domiciliaire a son programme RénoVert, le secteur commercial gagnerait certainement à avoir un programme qui lui est propre. « Les retombés économiques de RénoVert ont été suffisantes pour maintenir le programme une année de plus. Si le gouvernement appliquait une mesure similaire au secteur commercial, il est à parier qu’il serait agréablement surpris de son impact sur l’industrie », a indiqué M. Cliche.

Modélisation des données du bâtiment

Bien que l’utilisation de la modélisation des données du bâtiment (MDB) par les entreprises en construction a débuté dans l’industrie, l’ACQ pense qu’il reste encore des efforts à faire dans le domaine afin qu’un nombre plus important d’entreprises utilisent cette technologie. L’ACQ croit qu’une enveloppe gouvernementale dédiée au MDB accélérerait l’adoption de la technologie par les entreprises en construction et améliorerait l’efficacité et la productivité sur les chantiers. L’Association espère que cette mesure sera mise en place par le gouvernement dans son budget l’an prochain. « À elle seule, l’industrie de la construction représente 1 dollar sur 8 du produit intérieur brut du Québec. Chaque dollar investi dans la construction contribue à l’essor économique du Québec, c’est un levier de croissance dont le gouvernement ne peut se passer », a conclu l’économiste de l’ACQ.


À propos de l’ACQ
Principal groupe de promotion et de défense des intérêts des entrepreneurs de l’industrie québécoise de la construction, l’Association de la construction du Québec (ACQ) est le plus important regroupement multisectoriel à adhésion volontaire de cette industrie. En vertu de la Loi R-20, l’ACQ est l’agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). L’ACQ représente 17 719 entreprises qui génèrent plus de 62 % des heures totales travaillées et déclarées dans l’industrie. Elle est également présente dans le secteur résidentiel par l’entremise de ses Plans de garantie ACQ (PGA). Grâce à un réseau de 10 associations régionales implantées dans 16 villes du Québec, elle offre à ses membres une multitude d’outils et de services.

Pour information :
Éric Côté | Relations médias
Téléphone : 514 354-8249, poste 2640
Cellulaire : 514 607-7210
cotee@prov.acq.org
Twitter : @ACQprovinciale